Imprimer cette page

Cérémonie du Souvenir de la Déportation

La nouvelle membre du Gouvernement de Manuel Valls a présidé la cérémonie du souvenir des victimes de la déportation à Perpignan. Ségolène Neuville a été récemment nommée par le Premier Ministre Manuel Valls en qualité de Secrétaire d'État aux Personnes Handicapées et à la Lutte contre l'Exclusion, a présidé la Cérémonie commémorative du souvenir des victimes de la Déportation, à Perpignan. Ce temps fort s'est déroulé en deux temps : Tout d'abord, les participants se sont réunis devant le monument rendant hommage à la Résistance et commémorant la Déportation, situé à proximité du Palais des Congrès de Perpignan. Ensuite, tout le monde s'est dirigé vers le Monument aux Morts sur la Promenade des Platanes, pour célébrer le 69ème anniversaire de la Libération. Parmi les officiels, en plus de la nouvelle membre du Gouvernement, on pouvait compter : M. Pierre Regnault de La Mothe, Secrétaire-Général de la Préfecture des P.-O. (représentant M. le Préfet), M. Jacques Cresta, Député et Vice-Président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon (représentant Christian Bourquin), M. Pierre Estève, Vice-Président du Conseil Général des P.-O. (représentant Hermeline Malherbe), Mme Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, Députée Européenne, M. Romain Grau, Premier Adjoint au Maire de Perpignan (représentant M. Jean-Marc Pujol). M. Louis Aliot (FN), Conseiller Régional et Conseiller Municipal de Perpignan, était également présent. Le Colonel Bartoli représentait le Colonel Zocchetto pour la Délégation Militaire Départementale, et les ordres étaient donnés par l'Adjudant-Chef Mairesse, membre de la DMD 66. Côté associatif, nous avons relevé la présence d'une personnalité éminente du département : celle de M. Philippe Benguigui, Président de l'association "Zakhor pour la Mémoire" et Délégué Régional de l'Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, initiateur du projet du Mémorial du Camp de Rivesaltes. Une cérémonie très émouvante, sous une très forte tramontane, venue rappeler les conditions inhumaines que les déportés ont pu vivre voici 69 ans...